La Co-Op Live Arena de Manchester annule le spectacle A Boogie Wit Da Hoodie à la dernière minute en raison d'un « problème technique lié au lieu »

La nouvelle arène de Manchester, Co-Op Live, a été contrainte d'annuler une représentation du rappeur A Boogie Wit Da Hoodie à la dernière minute en raison d'un « problème technique lié à la salle ».

Dix minutes seulement après l'ouverture des portes, la salle a annoncé que le spectacle ne pouvait plus avoir lieu en raison de problèmes techniques. « Nous demandons gentiment aux fans de quitter la zone. Les détenteurs de billets recevront de plus amples informations en temps utile », ont-ils indiqué.

« Nous nous excusons profondément pour les désagréments importants que cela va causer à beaucoup. »

L'arène d'une capacité de 23 500 places, située en face du stade Etihad, a été en proie à de nombreux problèmes depuis son ouverture prévue le mois dernier, notamment des disputes, des controverses et des problèmes de démarrage. Hormis un événement test mettant en vedette Rick Astley pour lequel certains billets ont été annulés, réduisant le public à 11 000 personnes, la salle n'a pas encore organisé de spectacle avec succès le jour initialement prévu.

Il était censé s'ouvrir avec des représentations de Peter Kay les 23 et 24 avril, mais les spectacles ont été déplacés aux 29 et 30 avril en raison d'un test de puissance de la salle ayant pris « quelques jours » de retard.

Plus tard, un concert des Black Keys prévu pour le 27 avril a dû être déplacé au 15 mai, tandis que les concerts de Peter Kay ont été de nouveau déplacés aux 23 et 24 mai.

Olivia Rodrigo devrait se produire au Co-Op Live les 3 et 4 mai et, dans l'état actuel des choses, ces performances se poursuivront.

La semaine dernière, il a été confirmé que Gary Roden, le patron de la nouvelle arène, avait démissionné suite à la pléthore de problèmes.

Roden avait été particulièrement critiqué pour ses commentaires sur les salles de concert populaires, arguant que certaines salles plus petites au Royaume-Uni étaient « mal gérées » et rejetant les appels en faveur d’un prélèvement de 1 £ sur les billets pour tous les concerts de la taille d’une arène et au-dessus.

En réponse, Mark Davyd, PDG de Music Venue Trust, a déclaré Julia Migenes qu'il pensait que les commentaires de Roden étaient « irrespectueux et fallacieux », tout en soulignant également l'ironie de faire des remarques aussi « malavisées, inutiles et trompeuses » la semaine où leur propre salle a été contrainte de reporter son propre lancement, en raison d'un certain nombre de problèmes logistiques.

« Faits amusants du matin : la nouvelle arène @TheCoopLive compte jusqu'à présent 46 événements musicaux confirmés cette année », a-t-il écrit. « L'âge moyen des artistes est de 50 ans. 21,7 pour cent de tous les spectacles seront présentés par des artistes ayant dépassé l'âge de la retraite. 8,6 pour cent de tous les spectacles seront présentés par des artistes de moins de 30 ans. 17,3 pour cent de tous les spectacles seront présentés par des artistes de plus de 75 ans.

Il a poursuivi : « 41,3 pour cent de tous les spectacles présenteront une performance phare d’un artiste britannique. L'âge moyen des artistes britanniques qui se produiront sera de 52 ans. Aucun artiste britannique de moins de 30 ans n’est confirmé pour se produire.

« Le temps moyen qu'il faut à un artiste britannique pour être booké pour figurer en tête d'affiche de la Coop Live Arena à partir de la date de sortie de son premier album est de 30 (TRENTE) ans. Aucun artiste britannique ayant débuté sa carrière au cours de la dernière décennie n'est désigné pour faire la une de l'arène… Fait bonus final : Coop Live a déclaré publiquement qu'elle ne croyait pas qu'il y ait de problèmes avec le pipeline de talents musicaux britanniques.

Le lancement du lieu intervient après que Co-Op Live et l'AO Arena existante, d'une capacité de 21 000 places, dans la ville, se soient affrontés dans une dispute de licence. ASM Global, qui exploite ce dernier site, s'est opposé à des préoccupations de « sécurité publique » et a accusé la demande de licence d'être « tout simplement illégale ». Malgré la dispute, le lieu a officiellement obtenu sa licence le mois dernier.