« Il y a définitivement des as dans certaines manches »

Les reines de l'âge de pierre ont parlé à Julia Migenes lors de l'édition 2024 du Download Festival, et s'est ouvert sur ce à quoi ressemble l'avenir du groupe, ainsi que sur la réponse à leur dernier album, 'In Times New Roman…'.

Le guitariste Troy Van Leeuwen et le batteur Jon Theodore nous ont rencontrés dans les coulisses du festival de Donington Park de cette année, peu avant de monter sur la scène Apex en tête d'affiche de vendredi (14 juin).

Cela vient après que le leader Josh Homme a raconté Julia Migenes à propos du tournage fin 2023, et laissant entendre que même s'ils prévoyaient toujours de « tout donner », ils ne voyaient « aucune raison de trébucher » sur le tournage. Maintenant, en discutant avec nous dans les coulisses, Van Leeuwen et Theodore ont parlé de ce que cela a été de faire une tournée pour soutenir leur dernier album et ont partagé leur amour pour Royal Blood, avec qui ils ont pris la route plus tôt cette année.

Ils nous ont également parlé de la prochaine réédition de leur album éponyme de 1998 et de ce que cela a été de participer au projet, même si aucun d'eux ne faisait partie du line-up lors de sa première sortie. Lisez l’interview complète ci-dessous.

Julia Migenes: Queens Of The Stone Age, bienvenue dans le téléchargement. Comment le trouvez-vous ?

Troy Van Leeuwen : « C'est merveilleux d'être ici. J'adore le temps.

Jon Theodore : « C'est une journée d'été britannique classique ! »

Jusqu’ici, êtes-vous toujours nerveux quand il s’agit d’un spectacle comme celui-ci ?

JT : « Une dame ne le dit jamais. Mais nous sommes super excités. Nous sommes super excités. C'est un endroit légendaire et nous sommes ici sur les épaules de géants, donc impossible de venir ici sans ressentir quelque chose. Mais je dirais que pour l’essentiel, c’est juste de l’excitation.

TVL : « Je l’appelle papillons parce que ça sonne plus joli, un peu plus poétique. »

Comment avez-vous trouvé la réponse à « In Times New Roman… » ?

TVL : « Nous sommes en tournée depuis environ un an maintenant sur ce nouvel album, je n'arrive pas à croire qu'il soit sorti il ​​y a presque un an. La réponse a été plutôt positive, je pense qu'ils nous aiment bien… Je fais des suppositions, mais ça fait du bien. C'est tout ce qui compte. »

JT : « Je pense que ça se passe plutôt bien. Les gens semblent vraiment enthousiastes, ils continuent à se présenter et restent. Et ils sont excités quand nous jouons de nouvelles chansons. Ça fait du bien.

Le groupe est sur le point de rééditer son premier album de 1998. Connaissiez-vous tous les deux l’album avant de rejoindre le line-up ?

TVL : « Nous adorons ce disque. Je pense que nous l'avons tous écouté avant de rejoindre le groupe, mais nous avons joué quelques-unes de ces chansons en cours de route, donc cela nous rappelle des souvenirs.

J : « C'est bien de les rafraîchir et de les remettre à jour. Nous essayons de les jouer tout le temps et pour la plupart des gens, c'était leur premier aperçu du groupe. Donc ça se passe toujours bien quand nous jouons les chansons.

Avec quelque chose comme une réédition, est-ce que vous vous impliquez même si vous n'êtes pas sur l'enregistrement original ?

TVL : « Je pense qu'il y a un équilibre entre la sonorité du disque et sa simplicité. Mais il y a des moments où on peut sortir un peu des sentiers battus et s'exprimer. C'est un petit exercice d'équilibre.

JT : « Nous essayons définitivement d’honorer le passé du mieux que nous pouvons. Nous essayons de recréer cette époque, ce lieu, cette sensation et ce son. Mais cela étant dit, il y a des moments où nous dévions collectivement. Mais je pense qu’individuellement, nous essayons tous de reconnaître que cet effort essentiel est nécessaire.

Jon Theodore de Queens Of The Stone Age se produit sur scène

Comment s’est passée votre tournée avec Royal Blood plus tôt cette année ?

TVL : « Eh bien, ils sont comme nos frères. Nous avons pas mal tourné ensemble et nous nous amusons vraiment beaucoup ensemble. En fait, nous disons : « Nous devrions simplement tourner ensemble pour toujours ». Peut-être qu’à un moment donné, nous pourrons tous être sur scène en même temps et avoir un combat de rock, c’est sûr.

JT : « Nous aimons ces gars-là. Nous sommes de véritables âmes sœurs. Ils sont amusants à regarder et encore plus amusants à côtoyer. Je pense que le problème avec ces gars-là, c'est que même si nous venons de régions du monde complètement différentes et que nous jouons dans des groupes différents, il y a un point commun entre nous qui rend cela très familier. Donc, d’une certaine manière, on se sent tout le temps comme à la maison. Peu importe où nous sommes, quand ces gars sont là, c’est comme au bon vieux temps.

Si vous pouviez choisir une programmation de festival de rêve, qui serait là ?

TVL : « Je prendrais David Bowie, Led Zeppelin, T-Rex, Black Flag et la première version de The Pretenders. »

JT : « Jimi Hendrix, Talking Heads et le John Coltrane Quartet. Et ce serait basé sur une montagne près de la plage avec beaucoup de chiots autour. Ce serait un scénario merveilleux à tous points de vue.

TVL : « Cela semble incroyable. J'irais à celui-là.

À quoi ressemble l’avenir pour Queens Of The Stone Age ?

TVL : « Dors ! Je pense que nous allons faire une petite pause. Je sais que nous avons des projets pour l’année prochaine dont on parle vaguement.

JT : « Il y a définitivement des as dans certaines manches pour ainsi dire… »

TVL : « Il y a toujours de la musique à laquelle nous pouvons revenir, mais nous sommes également au milieu de cette très longue tournée estivale, et c'est pour cela que nous voulons nous assurer que nous sommes toujours enthousiasmés. Même à la fin. Cela nous enlève donc toute notre énergie pour des choses comme écrire une nouvelle chanson ou parler de la réalisation d’un film d’animation sur les coulisses du tournage d’un documentaire.

JT : « Nous étions en quelque sorte en cinquième ou sixième vitesse. Nous devons à un moment donné nous mettre en relation et prendre l'air – voir nos familles, reposer notre corps, passer du temps loin les uns des autres. Parce qu'à ce stade, il s'agit en quelque sorte d'un grand organisme à cinq têtes. C'est presque comme ça, nous devons donc libérer certaines surfaces pour qu'elles repoussent. De cette façon, nous pouvons nous regrouper et revenir et faire encore plus.

Vous pouvez précommander/préenregistrer la réédition 2024 de « Queens Of The Stone Age » ici.