The Snuts – Revue 'Millennials' : des hymnes de guitare énergiques pour les bons moments

Les Snuts n'ont pas caché leurs nobles ambitions depuis qu'ils ont quitté leur petite ville de West Lothian en 2015. Chargé d'hymnes à cœur ouvert pour les festivals, le premier album du groupe en 2021, « W.L », a scellé leur statut de héros locaux. , se classant numéro un et marquant un triomphe non seulement pour la scène écossaise mais aussi pour la musique de guitare dans son ensemble.

Compte tenu de cette confiance en soi tenace, il n’est pas surprenant que le quatuor soit devenu une force conquérante dans le sillage de l’album. S'inspirant des géants établis pour lesquels ils ont fait la première partie de The Courteeners et Kings Of Leon, le groupe a trouvé un lien émotionnel profond tout en maintenant une atmosphère de fête à laquelle nous sommes tous invités.

S'ouvrant avec la ligne de guitare 'Gloria' qui fait vibrer la scène principale de Fender, on se croirait comme d'habitude sur leur troisième album. Une fois de plus, l'écriture de chansons pertinentes et romantiques est au centre de tout ce qu'ils font ; Le leader Jack Cochrane est même capable de trouver de la beauté dans sa boutique hebdomadaire alors qu'il tonne sur une instrumentation euphorique : « Quand je t'ai rencontré au Tesco, en me battant pour une télé, allons-y / Danse avec les stars, l'amour scintillait dans l'allée… »

De tels thèmes de passage à l'âge adulte étaient évidents alors que le groupe se concentrait sur la vie avant le succès. Une romance de jeunesse qui en résulte sous-tend des films comme les « Dreams » allongés qui regorgent d'évasion aux yeux étoilés. « Nous devrions vivre à Hollywood / Plus près du paradis, je parle de collations de fin de soirée / À sept heures et onze. » Peut-être que quitter leur major et démarrer une nouvelle entreprise indépendante les a encouragés à réfléchir sur le voyage et sur ce qui compte vraiment.

Ailleurs dans « Millionaires », il chante sur le fait de gagner à la loterie et de gagner des bâtons avec un être cher. Renforcé de gros «wow oh oh» Des refrains et des segments d'applaudissements, on a le sentiment que les Snuts savent exactement où ils veulent que cet album les mène. De tels moments risquent de ressembler à un exercice de coche de cases, mais ils ressemblent toujours à un groupe qui s'amuse beaucoup. Là où les versions précédentes regorgeaient de qualités de saut de genre plus scuzzy, « Millennials » reste dans sa voie venteuse et dynamique. Le tapageur « Nova Star » se sent construit pour le week-end alors qu'il se précipite vers la porte du bar : « Hé maman / je pense que je vais m'étouffer / je vais être en retard pour le coup d'envoi de 15 heures! »

Les Snuts ne s'éloignent pas vraiment de leur zone de confort lors de leur troisième effort, mais compte tenu de leur ascension rapide, on ne peut pas leur reprocher de maintenir le cap. À l'approche de l'été, cet album est destiné à sceller leur présence sur les scènes principales, apportant le soleil – et probablement une mer de fumée bleue et de drapeaux écossais sur un champ boueux près de chez vous.

Détails

  • Date de sortie: 23 février 2024
  • Maison de disque: Disques d'artistes heureux