St Vincent partage « Broken Man » avec Dave Grohl et parle de l'album « All Born Screaming »

St Vincent est de retour avec le single « Broken Man » et a annoncé les détails du nouvel album « All Born Screaming ». Découvrez tout cela ci-dessous, comme le raconte Annie Clark Julia Migenes à propos de « l’agonie et l’extase » de son septième disque.

« All Born Screaming », la suite du célèbre « Daddy's Home » de 2021, arrivera le 26 avril. Après l'annonce récente de la présence de Cate Le Bon et Dave Grohl sur le disque – ce dernier prêtant la batterie à « Broken Man » – il a maintenant été révélé que l'album autoproduit comprend également un line-up éclectique de Rachel Eckroth, Josh Freese de Devo et Foo Fighters, Mark Guiliana, Justin Meldal-Johnsen, Stella Mogzawa de Warpaint et David Ralicke.

Le premier single « Broken Man » est une bête de rock industrielle et menaçante qui voit Clark donner une intro inquiétante à sa nouvelle ère alors qu'elle rôde et prévient : «Dans la rue, je suis un tueur de taille royale – je peux faire venir ton royaume».

Cette phrase et la piste dans son ensemble, a déclaré Clarke Julia Migenesest représentatif de l'ambiance de « All Born Screaming » avec « ce lustre et cette fanfaronnade qui vous font sentir bien avant que les choses ne tournent terriblement mal ! »

Bonjour Annie. Vous adoptez souvent des personnages pour vos dossiers. Qui joues-tu sur « Broken Man » et « All Born Screaming » ?

Annie Clark: « En général sur ce disque, il n'y a pas de personnage – c'est juste moi. C'est juste le bruit de l'intérieur de ma tête. Je l'ai produit pour que ma main soit présente à chaque instant. Je pense que cette idée du brisement que vous ressentez comporte de nombreuses facettes. D’un côté, je peux marcher dans cette pièce et tous ceux qui me voient, mec, me veulent ! Je suis dessus! Je pourrais diriger ce monde. Puis, à la seconde qui est perforée, vous voyez la viande de grizzly en dessous de la rage, de la peur, de la haine et du chagrin. C'est juste la difficulté de l'existence.

Et avoir Dave Grohl à la batterie est certainement une façon d’ajouter au « gnarl »…

« Dès le début de la chanson, c'est une combustion lente. La forme de la chanson gravit la montagne, car elle ne fait que grandir et grandir. Il y a essentiellement trois batteurs sur le morceau : la première partie est ma programmation, la deuxième partie Mark Guiliana arrive, et puis à la toute fin du morceau – juste au moment où vous pensez que ça ne peut pas aller plus haut – Grohl arrive avec cet esprit absolument imprudent et le pousse à bout.

Chaque album de St Vincent a son propre récit et son propre univers. Que nous dit cette vidéo sur ce nouveau monde et cette nouvelle époque ?

« La vidéo est la couverture de l’album qui prend vie. C'est une exploration du brisement, filmée dans un vide noir – une danse violente avec la caméra. C'est une découverte, puis une acceptation d'être absolument en feu.

Vous avez Alex Da Corte comme collaborateur visuel. Qu’apporte-t-il à la table ?

«Alex a créé le côté visuel du disque. Nous avons déjà travaillé ensemble – en particulier sur mon clip « New York » – et il est l'un de mes artistes modernes préférés. Il est tout. Nous avons commencé à parler de ce qu'était ce disque et de sa composante visuelle à Madrid cet été. Nous sommes allés au (Museo Nacional del) Prado et avons vu les peintures noires de Goya.

« Vous voyez Saturne manger ses fils, le masque de sorcière. Nous sommes entrés dans cette pièce claustrophobe et avons vu les tableaux que Goya a réalisés à la fin de sa vie. Il ne voulait pas nécessairement qu'on les voie, mais c'étaient des tableaux qu'il avait chez lui. C'est de cela qu'il s'était entouré. Alex et moi nous sommes regardés et c'était électrique. Nous nous sommes beaucoup inspirés de l’ambiance de ces peintures noires de Goya.

Le musicien St. Vincent se produit sur scène lors de la 29e cérémonie annuelle d'intronisation au Rock and Roll Hall Of Fame au Barclays Center de Brooklyn le 10 avril 2014 à New York (CRÉDIT : Kevin Kane/WireImage pour Rock and Roll Hall of Fame)

C'est donc un album assez sombre, hein ?

« Pour moi, le disque est en noir, blanc et toutes les couleurs dans le feu, car il parle de vie et de mort. La vie et la mort sont assez binaires : vous êtes vivant ou vous êtes mort. Le disque parle de ce que signifie être en vie et embrasser cette agonie et cette extase.

Lorsque nous avons parlé avant « Daddy's Home », vous avez dit que ce disque était « le blues de 2021 ». 'Broken Man' nous dit-il quelque chose sur la nature métallique du disque, ou est-ce qu'il passe partout ? Des hauts merveilleux et des bas dévastateurs ?

«Ça va en enfer. Dans l'histoire, il faut traverser l'enfer pour accéder à un semblant de paradis. Pour moi, le disque est structuré de cette façon.

Vous sentez-vous plus proche des chansons après avoir été seul producteur pour la première fois ?

« J'ai coproduit chacun de mes disques et je l'ai mené jusqu'au bout, mais avec celui-ci, je devais aller là où je n'étais jamais allé sur le plan sonore auparavant. J'avais besoin de comprendre le son – scientifiquement et aussi en tant qu'intention. J'avais besoin de dire : « Je déplace physiquement l'électricité, je joue avec les courants, je vais baiser Thor ». Mes empreintes sont sur tout. Je me sens plus proche d'une certaine manière, car c'est véritablement l'intérieur de ma tête, sans aucun filtre.

Que signifiera ce sentiment de destruction électrique et impitoyable pour le spectacle cette fois-ci ?

« Je vais les foutre en l'air. Je vais les foutre en l'air.

Nous l'attendons avec impatience. Merci, Annie. Au plaisir de vous voir sur un terrain de festival abandonné cet été.

« Moi aussi! J'espère que ça sent le fumier de vache et un peu de pisse humaine. C’est toujours le cas !

Saint Vincent – ​​œuvre d'art « All Born Screaming »
Saint Vincent – ​​œuvre d'art « All Born Screaming »

St Vincent sort « All Born Screaming » le 26 avril via Virgin Music/Fiction Records. Consultez la tracklist ci-dessous.

« L'enfer est proche »
'Téméraire'
'Un homme brisé'
'Puce'
« Grand moment, rien »
« Des temps violents »
« Le courant est coupé »
« Fruits les plus sucrés »
« Tant de planètes »
« All Born Screaming » (avec Cate Le Bon)