Le nouveau film sur Bon Scott d'AC/DC ne sera pas un biopic, révèlent les producteurs

Les producteurs du prochain film sur Bon Scott d'AC/DC ont précisé que le film ne serait pas un strict biopic sur le défunt chanteur.

La société australienne HALO Films a annoncé plus tôt ce mois-ci que L'enfant de Harvest Road est actuellement en préparation, dans ce qui est décrit comme « un récit romancé » se déroulant dans les années 1960, pendant les années de passage à l'âge adulte de Scott.

Le jeune acteur australien Lee Tiger Halley, qui joue dans la série Netflix Garçon avale l'univers, jouera Scott. Le scénario est écrit par Stephen Belowsky aux côtés du co-scénariste/réalisateur David Vincent Smith, avec Tim Duffy à bord en tant que producteur et Ian Hale et Nicko Mezzino producteurs exécutifs pour HALO Films et Protocol Pictures, respectivement.

Bon Scott d'AC/DC se produit en live en 1976. Crédit : Roger Morton/Cleopatra Records/Getty Images

Après une réponse enthousiaste à l'annonce du film, HALO a cherché à préciser que les fans ne devraient pas s'attendre à ce que le film soit un récit historiquement précis de la vie de Scott, mais qu'ils utiliseront plutôt une licence créative pour capturer l'esprit de la vie du chanteur.

« Les producteurs derrière L'enfant de Harvest Road sont incroyablement touchés et reconnaissants de l'attention médiatique écrasante que l'annonce récente du développement du film a suscitée. L’enthousiasme et le soutien du public et des médias réaffirment la croyance dans le pouvoir de la narration », ont-ils déclaré.

«Cependant, ils ont du mal à exprimer que L'enfant de Harvest Road est un projet qui vise à capturer l'essence des débuts de Bon Scott à Fremantle dans un récit romancé se déroulant dans les années 1960. En s'inspirant des histoires et de l'atmosphère de l'époque, plutôt que de tenter un biopic, le film peut offrir une exploration plus imaginative du personnage et des expériences de Scott.

« Se concentrer sur ses années de formation à Fremantle permet de plonger plus profondément dans les influences et les événements qui l'ont façonné en tant que personne et finalement en tant que leader emblématique d'AC/DC. C’est également l’occasion d’explorer le paysage culturel de l’époque, y compris la scène musicale en plein essor et les dynamiques sociales de l’époque.

Bon Scott a dirigé AC/DC de 1974 jusqu'à sa mort en 1980. Il a chanté sur les six premiers albums du groupe, depuis leur premier « High Voltage » jusqu'à « Highway To Hell » de 1979. Brian Johnson a été engagé pour remplacer Scott quelques semaines seulement après la mort de ce dernier, et a ensuite enregistré « Back in Black » et fait partie du groupe depuis lors.

Le film devrait entrer en production début 2025.

Pour célébrer leur 50e anniversaire en tant que groupe, AC/DC s'apprête à sortir des pressages vinyles dorés en édition limitée de l'intégralité de son catalogue d'albums. Chacun des albums en édition limitée est accompagné d'une impression 12″ x 12″ spécifique à l'album présentant de nouvelles illustrations AC/DC 50 adaptées à l'encadrement.

Ailleurs, le groupe a récemment annoncé une énorme tournée dans les stades au Royaume-Uni et en Europe pour 2024 ainsi qu'un nouveau batteur et bassiste pour lesdits spectacles. Les légendes du rock australien donneront cet été 21 dates dans 10 pays, ce qui marquera leur première tournée en Europe depuis huit ans.